:: Papyrus d'identité :: Rencontre avec le scribe :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mekhenrê feat. Alexander Siddig (terminée)

avatar
Invité
Invité

Dim 28 Jan - 22:27
Invité
Mekhenrê
feat Alexander Siddig


ÂGE : 48 ans ORIGINES : Égyptien PROFESSION : Nomarque du Nome de la Muraille Blanche STATUT MARITAL : Veuf pour la seconde fois, en recherche d'une nouvelle épouse RICHESSES : Riche, il fait partit des nobles de la ville ALLÉGEANCE : Cléopâtre, mais le cache habilement pour l'instant en feignant une allégeance à Ptolémée PARTICULARITÉS PHYSIQUES : Une cicatrice lui barre le dos, souvenir d'un combat mené durant son enfance. Celui qui était en face ne s'en est pas aussi bien sortit CRÉDITS : ROGERS. GROUPE : Privileges are Mine

Pseudo : Arwin Age : 25 ans Pays : France Comment as-tu connu le forum : Je fais partie des génie qui l'ont construit  Hihi  Fréquence de connexion : Tous les jours, et je rp minimum une fois par semaine, mais j'essaye de faire bien plus en général Smile Avis sur le forum : Mais il est tout simplement parfait  Langue  mouahaha Autre compte: Aucun, pour le moment Razz

dernière étape
Il y a 48 ans je suis né à Gizeh dans une famille de nobles, proches du Pharaon de l'époque, jouissants d'une place privilégiée dans la société. Ma famille a toujours mis un point d'honneur à être dans les petits papiers des plus grands aussi il y a toujours eu un membre des miens dans l'entourage des Rois et Pharaons de notre si beau pays. Bien évidement une telle notoriété ne s'obtient pas en étant constamment honnête et sans faille, aussi il y a plus ou moins toujours eu quelques talents de tromperie, tricherie, mensonges et manipulation circulant dans mon patrimoine génétique. En grandissant, j'ai dû apprendre à me faire moi aussi une place dans cette société restreinte de tricheurs aux doigts sertis d'or et de pierres précieuses. J'ai toujours été un enfant réservé, je jouais peu avec mes cousins et cousines. Je n'ai cependant jamais été idiot, j'ai très vite su que si je voulais que l'on me laisse tranquille et que je puisse avoir moi aussi ma part du gâteau, il me fallait être à la hauteur des attentes des membres si prestigieux de ma famille.
Ma mère nous a quitté lorsque je n'avais que 7 ans, cela fut un choc pour moi qui l'aimait beaucoup, je crois que cela n'a jamais été la seule personne capable de me comprendre. Elle avait une beauté à couper le souffle et une prestance rare, même Pharaon a souhaité la posséder à quelques occasions (bien-sur il était impensable qu'elle refuse, cela aurait été mettre la famille dans l'embarras, aussi a-t-elle toujours accepté de se donner à sa majesté. Heureusement que je n'ai pas hérité d'un frère de ces unions, j'aurais perdu toute l'estime et l'attention que j'avais réussi à gagner aux prix de grands efforts).

Quelques années plus tard père prit de nouveau épouse, bien évidemment elle était beaucoup plus jeune que lui, elle ne tarda pas à lui donner un autre enfant et c'est ainsi que naquis ma petite sœur. Nous avons toujours entretenu des relations très amicales, elle était la seule enfant avec laquelle je jouais avec plaisir, je crois qu'elle me comprenait, un peu du moins, et en tant que digne membre de la famille, elle a toujours sue tout comprendre assez vite, comme moi à son âge. Je crois sincèrement que mon père doit avoir comme un schéma type en lui qui se transmet à sa descendance pour qu'elle soit de parfaits petit membres de la famille. Je ne vois que ça pour que ma sœur et moi-même nous ayons eu autant de ressemblances dès notre plus jeune âge. Maintenant nous poursuivons des buts différents, mais fut un temps on se ressemblait beaucoup, bien que nous ayons eu des mères différentes, c'est pour ça que je parle de schéma, en ce qui concerne notre père.

J'ai toujours eu le goût d'apprendre aussi mes précepteurs étaient-ils toujours très satisfaits de moi, j'aime les mathématiques, tout ce qui porte sur la science, tout ce qui est inconnu et qui relève de l'impossible. Je suis ce qu'on appelle un fin lettré, je connais plusieurs langues. En plus de notre égyptien, je parle le grec, le romain et un petit peu le perse. J'ai des notions de commerce et de politique bien évidemment. Quand j'ai dû choisir une voix à suivre je me suis naturellement tourné vers la politique, tout comme mon père avant moi j'ai soutenu le Pharaon en place ainsi que son successeur, Ptolémée XII, actuel souverain d'Egypte. A l'âge de 25 ans je me suis marié à une femme sublime et membre honorable d'une famille de nobles, comme moi. Nous avons été très heureux en ménage pendant dix longues années, hélas nous n'avons jamais réussi à avoir d'enfant. Après plusieurs fausses couches nous avons finalement renoncés. Elle semblait s'être résignée, hélas je n'avais pas vu à quel point la détresse et la peine lui empoisonnaient le cerveau et sans que je ne puisse réellement m'en rendre compte, elle m'avait déjà quitté. Les médecins ont dit qu'elle était devenue trop faible, elle ne se nourrissait plus suffisamment et avait renoncé à se battre.

Je suis resté quelques années célibataire, je n'avais pas envie de revivre ça, d'autant que je nourrissais une sorte de sentiment de culpabilité pour ce qui s'était passé. Je me suis consacré à ma tache principale, faire de moi un digne membre de la famille. J'ai tout de même quitté Gizeh pour m'installer à Memphis, au moins là-bas je pouvais repartir de zéro, dans mon ancienne demeure, tout me rappelait cette douloureuse partie de ma vie. J'ai fait mon bout de chemin, j'ai pris une seconde épouse à l'âge avancé de 44 ans, j'étais plus distant que dans mon premier mariage, sûrement parce que les fantômes du précédent me hantaient encore. Nous avons eu une fille, qui est morte après quelques mois de vie, de la maladie. Grace à mes relations avec le pouvoir en place et à mes capacités, j'ai été nommé Nomarque du Nome de la Muraille Blanche, ce fut pour moi un point culminant de ma vie. Cela fait maintenant un peu moins de trois ans que j'occupe ce poste, je crois pouvoir dire que je remplis mon devoir comme il se doit.

Deux ombres se penchent cependant sur le tableau de ma vie. Ma femme perdit la vie, elle aussi, en mettant notre second enfant au monde et le malheur fit que ce petit garçon ne profita de la vie que quelques secondes de plus que sa mère. Les Dieux ne semblaient pas vouloir accéder à ma demande en ce qui concerne un héritier, j'ai pourtant longtemps prié pour ne plus jamais vivre cette tragédie. Le plus ironique là dedans, c'est que les membres de ma famille encore en vie me pressent pour que je prenne de nouveau épouse et que je leur offre enfin un hérité qui prendra ma place fièrement une fois ma mort survenue. La seconde petite ombre concerne mes convictions politiques, certes j'ai toujours fait montre d'une fidélité sans faille pour Ptolémée, mais je suis intimement persuadé que sa sœur, Cléopâtre, serait de bien meilleure utilité à sa place, aussi lui fis-je parvenir mon aide de manière discrète lorsque je le peux. Si elle souhaite revenir en Egypte, elle sait qu'elle a à Memphis un allier, si mon pouvoir peut valoir quelque chose. Je ne sais si je pourrais de nouveau donner de l'amour à quelqu'un, je crois que mon cœur est à présent incapable d'affection pour une femme et je plains sincèrement celle qui sera désignée pour m'épouser, mais malheureusement il va me falloir me plier aux attentes de ma famille.



Caractère : Je reste quelqu'un de très secret, j'aime avoir mon jardin, mes moments à moi, quelque chose que personne ne peut comprendre qui me permet de survivre à une vie remplie de pression et de moments compliqués.
Je sais que je peux être parfois très strict, j'attends une certaines rigueur des gens qui sont sous mon autorité, mais j'estime que c'est toujours pour de bonnes raisons. Contrairement à d'autres avant moi, je n'ai rien d'un tyran, je connais la valeur des Hommes et je ne me pense pas tout puissant par rapport à un autre.
Quand quelque chose me passionne je me donne toujours à fond, quoi qu'il arrive je m'y tient jusqu'au bout. Quelques intimes le savent, je sais particulièrement bien mentir et garder des secrets, après tout je continue à réussir un tour de force en faisant croire à tout le monde que je soutiens notre Pharaon alors que je fais parvenir régulièrement mon assistance et des informations à sa sœur, qui pour moi devrait prendre sa place.
J'ai une place importante et je me dois de faire bonne figure aussi peu de personnes peuvent se venter de me connaitre réellement, aussi je pense que c'est de là que vient mon incapacité de parler de moi en toute franchise.


Code:
[b]Alexander Siddig[/b] ⱷ Mekhenrê ([url=http://curse-of-anubis.forumactif.com/u3]MP[/url])

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Curse of Anubis :: Papyrus d'identité :: Rencontre avec le scribe :: Validées-
Sauter vers: